Histoire

Actualités
  • La commune vend ses chaises aux enchères
    La commune vend ses chaises ainsi que le matériel dont elle n'aura plus l'utilité aux enchères (petits et gros matériels, véhicules, mobilier, matériel administratif, etc.) en ligne sur www.webencheres.com.
    Lire la suite
  • Le magazine de la ville est en ligne
    Le magazine "Bonjour Blénod" distribué le week-end dernier, est également disponible en version .pdf dans le kiosque de ce site. L'édition était accompagnée du premier agenda gratuit de votre ville.
    Lire la suite
  • Bravo à tous les sportifs
    Une pluie de récompenses a déferlé sur les sportifs méritants lors de la cérémonie du 6 janvier au centre Michel-Bertelle. Exploits et performances de l'année écoulée ont été mis à l'honneur par la municipalité sous l'œil attentif des présidents de clubs.
    Lire la suite
  • Des voeux placés sous le signe de mai 68
    Le maire a présenté ses vœux lors d'une cérémonie conviviale le 5 janvier devant un parterre de Bellédoniens et d'officiels au Centre Michel-Bertelle. La soirée animée par LD'anim était par ailleurs agrémentée de la musique jouée par trois musiciennes de l'école Charles-Boquet.
    Lire la suite
  • Révision du PLU
    Depuis le 25 avril 2017 le Plan Local d’Urbanisme de la ville, adopté le 17 décembre 2014, est en révision. Le conseil municipal a ainsi défini les grandes lignes de son projet en avril et a précisé la procédure par une délibération complémentaire lors de la séance du 12 septembre dernier. L'ensemble a été présentée lors d'un réunion publique le 25 octobre.
    Lire la suite
Toutes les actualités

Une ville qui a tout d'une grande

  Blénod est une ville de 5000 habitants en développement, au cour du Val de Lorraine, entre Nancy et Metz, sur un axe de communications privilégié (A31, TGV, aéroport régional).

Elle dispose d'un cadre de vie agréable, aux portes du Parc Naturel Régional, avec des équipements de qualité pour l'enfance et la jeunesse. Elle offre également une vie associative, sportive et culturelle riche. Son centre d'affaires novateur, Blenovista (www.blenovista.com), est dédié aux Technologies de l'Information et de la Communication, à l'accompagnement des TPE, PME et au développement durable, dans un environnement économique privilégié (Saint-Gobain, EDF).


Histoire

Une ville hors du commun et cela ne date pas d'aujourd'hui...
L'arrivée des premiers Bellédoniens remonte au Vè millénaire avant J-C. (néolithique).
Ils seront remplacés par les Ligures dont la région d'origine est pour le moins étonnante puisqu'il s'agit de l'arrière pays niçois. L'âge du bronze succède alors à l'âge de la pierre polie.
Le nom de la ville  remonterait à l'époque gauloise. En effet, en 1840, au lieu-dit « le Moulin », on découvrit un bas-relief en pierre représentant non seulement « des animaux fabuleux, des branches d'arbres auxquelles pendaient des fruits en forme de poires », mais aussi le soleil considéré comme un dieu par les Gaulois et appelé Belenus. Ainsi, serait né Blénod.

Sel contre poterie
De l'époque gauloise, nous retiendrons également le nom d'une tribu, la tribu des Leuques, qui participa à sa manière à l'histoire de la route du sel. En effet, le terrain étant argileux, elle réalisait des poteries qu'elle échangeait contre du sel venant du Saulnois (vallée de la Seille), situé sur la rive droite de la Moselle. Le troc s'effectuait grâce à un gué placé au niveau de Blénod-Atton et qui constituait la seule possibilité pour traverser la rivière. Lorsque le niveau de l'eau était trop haut, les Gaulois faisaient preuve de philosophie et patientaient, tout simplement. On retrouva d'ailleurs des traces de leurs campements au bord de la Moselle.
Mais ces ingénieux Gaulois ne sont pas les seuls à nous avoir laissé des empreintes de leur passage dans notre commune. Ainsi, des fragments d'anciennes murailles ont été découverts près de la Moselle, témoignant de la volonté des Romains de protéger les bords de la rivière. Il est vrai que non loin de Blénod, dans la vallée, était située Scarpone, la grande cité romaine de l'époque.
 
La tour-porche de l'église
Nous arrivons au Moyen-Age ... Blénod n'avait certes pas de château mais disposait néanmoins d'une demeure seigneuriale : le château de Bulizelle (devenu depuis le centre culturel Pablo-Picasso). Par ailleurs, à l'emplacement de l'église actuelle construite en 1895 se trouvait jadis une église (XIIIè siècle), dont le choeur et l'entrée forment les chapelles latérales de la bâtisse d'aujourd'hui.
Son clocher, appelé par certains historiens « tour - porche », représentait un élément central de la vie de Blénod puisqu'il permettait à la population de s'y réfugier en cas de danger.
C'est à cette époque que Thibaut II (1239-1291), comte de Mousson, décide de fonder Pont-à-Mousson. Pour agrandir sa ville, il attira les habitants des villages voisins en leur accordant une charte leur octroyant certaines libertés. C'est ainsi que les habitants de Blénod furent à l'origine du quartier Saint-Jean de Pont-à-Mousson. Par la suite, le développement de l'Université de Pont-à-Mousson, fondée en 1572, amena le moulin à eau des Bénédictins à se transformer en papeterie en 1604. C'est aujourd'hui, le site du Centre Michel-Bertelle. Il en est de même pour la propriété de Saint-Martin-Fontaine, ancienne maladrerie des Antonistes située sur notre commune, qui deviendra le lieu de repos privilégié des étudiants et professeurs de Pont-à-Mousson.
La tradition raconte à ce sujet que des croix de pierre étaient érigées le long du chemin qu'empruntaient les étudiants pour se rendre à la propriété, afin d'inviter ces derniers à plus de sagesse. L'histoire ne dit pas dans quelle mesure cela s'est révélé efficace.
Mais revenons à l'histoire de Blénod et plus particulièrement à une date : 1850. Celle-ci est importante car elle correspond à la construction de la voie ferrée entre Nancy et Metz, et par là même à la découverte imprévue du minerai de fer. La vie du petit village qu'était alors Blénod va s'en trouver bouleversée. L'agriculture et la vigne feront progressivement place à l'industrie.
 
L'usine à fer
Ainsi, en 1856, la première « usine à fer » s'installe ; elle deviendra l'un des principaux établissements industriels de la Lorraine : "La société anonyme des hauts fourneaux et fonderies de Pont-à-Mousson" aujourd'hui Saint-Gobain PAM. Son développement entraîne une forte augmentation de la population de notre commune.
De même, en 1872, une cartonnerie voit le jour sur un bras du canal latéral à la Moselle. Elle fabrique du matériel d'emballage pour la « Tata », entreprise de Pont-à-Mousson qui produisait des objets en carton laqué et qui appartenait à la famille Adt originaire de Forbach.
Enfin, dans les années soixante, une centrale thermique prévue pour utiliser le charbon lorrain est construite, drainant plusieurs centaines de nouveaux habitants, avec une nouvelle impulsion économique pour notre secteur.

Depuis la fin des années 70, Blénod, jusque là petite commune tranquille, connaît un développement important : la ville se dote d'équipements sociaux, sportifs et culturels qui font sa renommée.
En attendant de nouveaux projets, l'histoire continue...