Journée nationale d'hommage aux morts de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

Journée nationale d'hommage aux morts de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie
Jeudi 5 décembre dès 18 h
Protocole : 03 83 80 43 48
Espace de la Paix, Centre culturel et cinéma
Entrée libre


à 18 h, à l'Espace de la Paix

  •  Allocution de M. le Représentant des anciens combattants
  •  Lecture par M. Julien Hézard - Correspondant défense 
  •  Discours de M. le Maire
  •  Dépôt de gerbes au monument aux morts

à 18 h 30, au Centre culturel Pablo-Picasso
  •  Visite de l'exposition « La guerre d'Algérie. Histoire commune, mémoires partagées ? » par l'ONAC
    L'exposition présente l'histoire qui lie la France et l'Algérie, divisée en trois parties : de 1830 à 1954 de la conquête à la colonisation, puis de 1954 à 1962 durant la guerre d'Algérie et enfin l'histoire des mémoires de la guerre d'Algérie. Elle tend à évoquer la pluralité des parcours et des mémoires autour d'un conflit qui continue à susciter de vifs débats.
    Véritable succès, les 23 panneaux de l'exposition d'origine ont été notamment présentés à l'Assemblée nationale par François de Rugy, et par la Députée de la Côte-d'Or Fadila Khattabi.
     
  •  Vin d'honneur offert par la municipalité

à 20 h 30, à Ciné-Vilar
Projection libre du film "A mon inconnu que j'aime" (2010) de Rémy Collignon
Synopsis
Au cours de la Guerre d'Algérie, pendant plusieurs mois, des jeunes filles ont écrit à de jeunes soldats. On les appelait marraines de guerre ou plus simplement correspondantes. Elles répondaient à une petite annonce ou acceptaient d'écrire au camarade esseulé d'un cousin ou d'un ami, que le plus souvent elles ne connaissent pas. 50 ans après, ces femmes racontent cette intime correspondance. Beaucoup d'entre elles ignoraient encore qu'un mot après l'autre, elles écrivaient leur histoire, tissant, dans le corps d'une guerre, des liens avec celui qui, pour certaines, allait devenir l'homme de leur vie…
 



 
Retour à la liste