On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors

  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors
  • On reste en contact : la ville poursuit ses actions envers ses seniors


Le confinement et le couvre-feu dont l'objectif est de limiter les interactions sociales pour lutter contre la propagation de la Covid-19 démontre qu'il est souvent mal vécu par nos aînés, spécialement pour ceux qui sont "isolés".  Ce phénomène peut entraîner une dépression voire un syndrome de glissement pouvant aller jusqu'au décès. Face à ce constat, le CCAS et le service enfance-jeunesse ont mis en place l'initiative "On reste en contact dès novembre.

Les séniors (60 ans et plus) qui le souhaitent peuvent recevoir des visites à domicile (en ville et à la résidence Ambroise-Croizat) et bénéficier de différentes activités
•    Marche (dans le respect des autorisations de sortie et des mesures sanitaires)
•    Jeux de mémoire (livret distribué à chaque sénior qui le souhaite)

Cette initiative s'ajoute aux appels téléphoniques hebdomadaires et au portage de repas en place.


Des animations à la Résidence Ambroise Croizat
En ces temps moroses et pour pallier le manque d'événements, la ville continue d'apporter du baume au coeur des seniors en poursuivant les déambulations à chaque grande occasion, comme la chandeleur ou la Saint-Valentin, dans les allées de la résidence. Les autres seniors n'ont pas été oubliés. A l'occasion de la fête des amoureux, les élus leur ont distribué un ballotin de chocolats, à domicile.

Extérieur à la résidence ? Vous aussi, assistez en direct ou revivez ces animations sur Facebook @blenod.pam


Pour s'inscrire à l'opération, contactez le CCAS par tél. au 03.83.80.43.25 ou via le formulaire de contact "objet seniors".

Retour à la liste